Les autres savent ; moi, je cherche.

vendredi 11 janvier 2008

papa blogueurs : Blogexégèse ou blogologue? Bloglogue?

Photo : Un papa bloggeur et son fiston (préfèrent rester anonyme).


Je cherche un nom plus approprié, ça viendra peut-être, pour ce thème que j'adore. Le discours sur la blogosphère, par la blogosphère.

Le dernier en date vient de chez Macsym (avec un super jeu de mot), il est construit sur le mode acide (il a le mode analytique, le mode sympa, tout ça) mais là on sent une acidité. Pas agressivité, sinon il serait censuré, je crois, ou incendié par Embruns, ce qui fout les jetons (il est méchant il dit des gros mots des fois). L'idée c'est de parler de Suiveur/suivi, Maîtres/disciple. Orientation : je révèle Les Secrets Mystérieux De La Blogosphère.
Macsym nous révèle que la blogosphère regorge de maîtres et de disciples (soit : y a des qui copient). Présenté ainsi, le commentaire va bon train : c'est vrai ! Non c'est pas vrai ! Siiii!
La méthode est très appréciable : d'abord, on rehausse le Maître, même s'il se défend vertueusement : Point du tout, l'excellent travail de mon soi-disant disciple n'a rien à voir avec le mien, ce qu'on fait c'est pas pareil, mais comment donc. La protestation peut être molle, peu importe, le Maître est flatté. Le disciple est peut-être un peu vexé, mais d'un autre côté, il est comparé à un influent bloggeur de renom, donc c'est aussi flatteur pour lui. Tertio, on tripote doucement la théorie du complot (en fait ils se connaissent tous et ils font rien que tromper leurs lecteurs), théorie toujours stimulante quand on brasse du rien. Les commentaires peuvent protester, infirmer, s'étonner, ça y va. Mais nooon, c'est pas vrai, c'est rien que des jaaaloux, fais ce que voudras, sois toi-même, suis ton instinct.
Les autres blogueurs évoqués snobent, ne font même pas un article là-dessus. Zut. Certes, l'attitude de type caravane passe a sa noblesse, mais c'est moins fun.
Bon, enfin moi avec l'enthousiasme qui me caractérise, je me précipite sur les blogs pour les lire et je ne vois pas les rapports entre eux (mais je les lirais plus à fond, je comprendrais peut-être, plus tard).

Enfin, pendant ce temps-là, c'est toujours la merde partout dans le monde. Les gens du joli jardin européen se caressent, se tripotent, s'invectivent, oh le vilain oh la vilaine.... mmmm. Jusques à quand? Pourvu que ça dure. Après tout, partout ailleurs, ils ont tous tort, ils sont pas intelligents comme nous.

2 commentaires:

Maxime a dit…

Si ton objectif est comme tu l'indiques notamment d'améliorer ta plume je pense que tu l'as déjà bien remplis ;)
Concernant le fond de l'article c'est sûr que tout le monde cherche à se défendre mais tu verras dans la blogosphère c'est toujours pareil la remise en question n'existe pas.

lil a dit…

Ma plume te remercie, Maxime, mais elle doit pouvoir mieux faire. Si la remise en question n'existe pas, c'est bien triste. Toutefois, les crêpages de chignons, petites piques, et autres coups bas me transportent de joie. Il n'y a assurément pas mieux à faire qu'à se tirer dans les pattes.

Mais vindiou que cherché-je?

Justement, nous touchons là au fond de mon problème : je ne sais pas ce que je cherche. L'objectif de ce blog est de me faire écrire, pour améliorer progressivement ma prose, car je n'ai que peu de temps ; l'autre objectif, de parler de tout et de rien - surtout de tout.